Banias

Publié par guideisrael le

A la frontière entre deux régions, le plateau du Golan et le doigt de la Galilée, se situe le site de Banias. C’est un parc national d’une grande beauté, notamment par la végétation luxuriante (peupliers, chênes, pistachiers) et par la présence d’eau. Beaucoup d’eau même, puisqu’on peut voir des ruisseaux et de très belles cascades. D’où vient toute cette eau du Mont Hermon ? Ce dernier est constitué d’un très vieux calcaire qui date de l’époque Jurassique (entre 150 et 200 millions d’années). Du coup, la montagne est semblable à une grande éponge, et toute la pluie et la neige qui tombent sortent à Banias. Il s’agit d’une gigantesque source d’eau avec environ 125 millions de mètres cube d’eau chaque année. L’eau sort de la roche à 15 degrés et de magnifiques piscines naturelles sont créés ainsi que des cascades, dont une de dix mètres de haut.  Il y a même une rivière qui s’appelle le Banias et qui constitue l’un des trois affluents du Jourdain avec la rivière Dan et la rivière Hatsbani.

La présence de cette eau en grande quantité explique sans doute l’histoire très riche de ce site. On a retrouvé des traces d’habitation datant de l’âge de fer. Mais c’est à l’époque hellénistique, avec les conquêtes d’Alexandre le Grand (332 avant notre ère), que le site va se développer le plus fortement.

Un temple dédié au Dieu Pan est érigé. Pour les Grecs anciens, Pan était le Dieu des villages, de la chasse, des bergers et de la musique. Une grotte lui est également dédiée. Le site se nomme alors Paneas ou Panium. On peut voir les traces de cette grotte et même lire une inscription en grec dédiée au Dieu Pan. En l’an 200 avant notre ère, aura lieu ici une grande bataille entre les héritiers d’Alexandre le Grand, les Ptolémées et les Séleucides. La victoire de ces derniers leur assurera le contrôle de toute la région jusqu’à la révolte des Maccabées. 

Après la conquête romaine, cette région est donnée au Roi Hérode le Grand. Il va développer Paneas et construire un temple dédié à l’Empereur romain César Auguste. Il y a une grande voie romaine, un cardo, que l’on peut observer, ainsi que différentes constructions, dont des ponts, datant de cette époque.  A la mort de Hérode, son empire est divisé entre 3 de ses fils et cette région revient à Philippe, dit Philippe le Tétrarque. Il fait de Paneas sa capitale et la renomme Césarée Philippe. Quelques années plus tard, la ville est mentionnée dans les Evangiles et c’est ici qu’aurait été prononcée la fameuse phrase : « tu es Pierre et sur cette pierre je bâtirai mon Eglise ».

 

A l’époque byzantine, le culte de Pan est abandonné et le temple est détruit. L’ancien palais royal est transformé en thermes. Après la conquête de la région par les musulmans au 7ème siècle, le nom de la ville change de Paneas à Banias. Pendant la période des croisés, la ville devient une zone frontière : des tours de garde sont construites, des fortifications et des douves. Après la chute des croisés, la ville perd en importance et se transforme en petit village.

D’abord ottoman au début du XXème siècle, le site devient français après la première guerre mondiale avec la mise en place du mandat français en Syrie. Syrienne entre 1944 et 1967, la ville fait partie du territoire israélien depuis la Guerre des Six Jours. La ville devient alors une réserve naturelle et des fouilles archéologiques sont entreprises. Elles révèlent l’un des sites historiques et naturels les plus impressionnants de la région. Plusieurs promenades sont possibles dans le parc, l’une des plus belles passe par un pont en verre au-dessus de la rivière pour arriver jusqu’aux grandes cascades : frissons garantis !!!

 

Jérôme Haas

Guide touristique

www.guideisrael.fr

Catégories : Israel

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *