Gamla

Publié par guideisrael le

Le Golan est une région au nord-est d’Israël, sur la rive droite du Lac de Tibériade, constitué de 1800 km² de plateaux volcaniques. Les derniers volcans se sont éteints il y a plusieurs milliers d’années, et aujourd’hui toute cette région est recouverte de roches volcaniques, en particulier de basalte. C’est sans doute la raison pour laquelle cette région est devenue un grand centre d’agriculture (vins, pommes, poires, pêches, cerises…) grâce à des sols très riches en minéraux. En plus de magnifiques sites naturels, le Golan offre des sites historiques et archéologiques remarquables à visiter, en particulier des époques préhistoriques, romaine et byzantine.

Le site de Gamla est un site historique incroyable que l’on peut visiter dans la réserve archéologique de Gamla. Plusieurs randonnées permettent d’observer 700 dolmens de l’époque néolithique dans le parc.

L’histoire de Gamla remonte à plusieurs milliers d’années. La Mishna en parle comme d’une ville fortifiée par Josué. Plus tard, à l’époque Perse, la ville fut habitée par des Juifs de retour d’exil de Babylone puis agrandie à l’époque hellénistique. Le nord du Golan, incluant la ville de Gamla, fut donné par César Auguste en l’an 20 avant notre ère au Roi Hérode le Grand.

En l’an 66 de notre ère, la ville de Gamla se joignit à la révolte contre les Romains. L’écrivain romain Flavius Josèphe, un ancien général juif appelé Joseph Mattathias qui a combattu contre les légions romaines pour finalement travailler pour les Romains, décrit avec précision cette période de la révolte juive. Dans son livre « la guerre des juifs », il décrit comment la ville de Gamla se sentait très en confiance par sa position géographique. Les habitants étaient convaincus que les ennemis ne seraient jamais assez nombreux contre eux » (la guerre des Juifs, 4,1,1).  C’est Flavius Josèphe lui-même, alors général en Galilée, qui est venu à Gamla quelques temps avant pour renforcer les défenses de la ville en construisant des fortifications massives.

La ville de Gamla a été fondée sur une colline abrupte dont la forme fait penser à une bosse de chameau. C’est d’ailleurs de là que vient le nom de la ville : Gamla signifie chameau en araméen.

Josèphe Flavius décrit dans le détail le siège de Gamla par les Romains. Ils ont d’abord tenté de prendre la ville avec une rampe de siège mais ils ont été repoussés par les défenseurs. Lors d’une seconde vague d’attaque, ils ont pu faire trois ouvertures dans les fortifications et envahir la ville. La suite se passe au combat au corps à corps. La topographie de la ville pousse les romains à monter sur les toits des maisons pour se regrouper et réorganiser les attaques. C’est alors que plusieurs toits s’écroulent, des dizaines de légionnaires sont tués et les Romains doivent battre en retraite.

Il faudra attendre plusieurs jours pour que les Romains entrent de nouveau dans la ville et mettent fin à la résistance des habitants. Selon Josèphe Flavius, 4 000 habitants ont été exécutés après la capture de Gamla et 5 000 sont morts en tentant de s’échapper.

L’histoire du siège de Gamla était connue depuis des milliers d’années, mais le lieu précis de ces évènements est resté un mystère pendant très longtemps. Les premières fouilles archéologiques dans le Golan ont eu lieu après la Guerre des 6 jours en 1967. Cette partie du
Golan a été fouillée par une équipe dirigée par Shmaria Gutmann, une archéologue renommée. Dans son équipe, il y avait un jeune habitant d’un kibboutz qui venait de finir l’armée, Yitzhak Gal. Passionné d’histoire, il connaissait très bien l’œuvre de Josèphe Flavius. Alors qu’il était dans la région, il a tout de suite identifié une colline en forme de bosse de chameau et a suggéré de faire des fouilles à cet endroit précis pour découvrir le site de Gamla. Ils ont alors découvert des traces des murs de la ville, une tour de garde ronde, un pressoir à olives, des morceaux de toit en métal, des bains rituels juifs (mikvé), des centaines de pièces de l’époque Hasmonéenne et Romaine et une synagogue vieille de 2000 ans. Les traces du siège par les 3 légions romaines sont très nombreuses, notamment des milliers de pierres utilisées par les catapultes et les balistes romaines, 1600 têtes de flèches et des dizaines de boulons de catapultes.

La synagogue de Gamla est une des plus vieilles au monde puisqu’elle a plus de 2000 ans. Elle mesure 22 mètres de long sur 17 de large. Le hall principal est entouré de colonnes de style dorique et on peut observer aux coins des colonnes des découpes en forme de cœur. L’entrée de la synagogue se fait à travers deux portes jumelles sur le côté sud-ouest.

Enfin, je vous conseille de visiter également le point d’observation des vautours de Gamla. En 1967, il y avait 200 vautours sur le site. Aujourd’hui, il n’en reste malheureusement qu’une quinzaine. Pour les protéger, ils sont équipés de boîtiers électroniques pour savoir ce qu’ils font et où ils sont. C’est sans doute la raison pour laquelle, ils sont accusés de temps en temps par nos voisins du nord, de travailler pour les services secrets israéliens….

Catégories : Israel

2 commentaires

BrianForce · mars 26, 2020 à 12:54

I benefit from reading your website. Thanks a lot!

BrianForce · avril 5, 2020 à 8:21

Hello, great web site you have presently.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *