Qui est Menahem Begin ?

Publié par guideisrael le

Menahem Begin est né en Biélorussie (autrefois Pologne) en 1913.  Enfant, il a été contraint de fuir avec sa famille pour échapper aux combats entre les armées allemandes et russes pendant la Première Guerre mondiale.
 
Sioniste passionné depuis son plus jeune âge, il a rejoint le mouvement de jeunesse Betar de Ze’ev Jabotinsky dans son adolescence, accédant rapidement à d’importants postes administratifs et de direction. En 1936, il est responsable de Betar Tchécoslovaquie, et deux ans plus tard, il devient le chef de « Betar Pologne », une organisation de 100 000 membres. Betar Pologne forma la communauté juive polonaise aux armes mais également aux métiers agricoles. Elle permit à des milliers de juifs de monter en Israël avant et pendant la 2ème Guerre Mondiale, malgré les interdits des Anglais et de leurs « Livres Blancs ».
En 1940, Begin a été emprisonné dans des camps de travaux forcés sibériens par le NKVD de Staline (ancêtre du KGB). Après l’invasion nazie de l’Union soviétique en 1941, il fut libéré et rejoignit l’armée polonaise libre qui en 1943 se rendit en Palestine sous contrôle britannique pour s’entraîner.
Après la création de l’Etat d’Israël, de 1948 à 1977, Menahem Begin était le chef de l’opposition israélienne. Dans les années 1950, il a dirigé le mouvement contre l’acceptation des réparations allemandes pour l’Holocauste nazi.
En 1977, Begin a été élu Premier ministre d’Israël. En tant que nouveau chef d’État, il a aidé à lancer le processus de paix avec l’Égypte. Il a reçu le Président égyptien Anouar el-Sadate à Jérusalem en novembre 1977: pour la première fois, un dirigeant arabe venait en visite officielle en Israël. Cela a abouti aux accords de Camp David et au Traité de paix Israël-Égypte de 1979. À la suite de cet effort pour parvenir à la paix avec l’Égypte, Begin et Sadat ont reçu le prix Nobel de la paix en octobre 1978.
Begin a investi des ressources nationales dans des programmes de développement pour les quartiers les plus pauvres d’Israël et a cherché à libéraliser l’économie israélienne. En 1981, Begin a ordonné à l’armée de l’air israélienne de bombarder le réacteur nucléaire d’Osirak en Irak, où le régime irakien développait des armes nucléaires. Bien qu’Israël ait été fermement condamné par la communauté internationale à l’époque, il est devenu évident pendant la guerre du Golfe de 1991 que l’action d’Israël avait réussi à entraver la volonté de Bagdad d’acquérir des armes nucléaires.
La décision de Begin d’encourager les Juifs éthiopiens à immigrer en Israël a culminé plus tard avec l’opération Moïse, qui a amené des milliers de personnes en Israël au début des années 1980.
À la suite du décès de son épouse, Aliza, à l’hiver 1982, Begin a démissionné de son poste de Premier Ministre. Il a passé le reste de sa vie dans l’isolement, aperçu en public uniquement à de rares évènements. Il est mort le 9 mars 1992 et a été enterré sur le mont des Oliviers à Jérusalem. En effet, contrairement à la tradition qui veut que les Présidents, Premiers Ministres et Présidents de l’Assemblée soient enterrés au cimetière du Mont Herzl, Begin a souhaité être enterré comme un homme simple, à côté de ceux avec qui il a combattu pour réaliser l’indépendance d’Israël. 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *